Concert Opaline et SAMA VEDA de MONTGERON

La Chorale SAMA VEDA de MONTGERON avait choisi le week-end de Pentecôte et la destination du centre de vacances de STELLA MARIS pour venir se ressourcer en Montreuillois et se retrouver entre choristes pour trois jours de détente et de découverte des environs.

Outre la plage et les dunes de Stella, ainsi qu’une découverte de la Ville du Touquet, ce sont les visites du Centre Maréïs d’ETAPLES et de la Chocolaterie de BEUSSENT qui ont enchanté le groupe de 53 choristes.

Mais l’objectif initial de cet ensemble vocal était bien de nouer un partenariat avec une chorale locale et c’est la chorale OPALINE de l’Association RENCONTRE et LOISIRS de CUCQ, présidée par Didier BOMY qui a tout naturellement été sollicitée par Marie-Claude LANGLAIS présidente de SAMA VEDA.

Ainsi, ce dimanche 20 mai, la cinquantaine de choristes de MONTGERON s’est associée à ceux d‘Opaline pour la réalisation d’un concert qui a littéralement envoûté le public.

OPALINE a ouvert le spectacle sous la Direction de son chef de choeur Frédéric LEJEUNE, accompagné par le réputé pianiste et organiste Benoît DEVOS.

Débutant le concert par un Lascia Ch’io Pianga de Haendel, le traditionnel Jubilémus de Couperin a précédé les trois Nocturnes de Mozart qui ont été très appréciés du public au même titre que les mélodies de Gabriel FAURE (« Les Berceaux » et «  Après un rêve » magnifiquement interprétés par le groupe des Altis puis des Sopranes qui ont terminé leur prestation par « La Barcarolle »), autant de mélodies qui ont beaucoup plu à la centaine de personnes présentes pour la circonstance.

En seconde partie, vedettariat oblige, la chorale SAMA VEDA a littéralement fini de conquérir le public par son répertoire varié, peaufiné et magistralement interprété. De l’ «Ave Maria» de Caccini, en passant par l’ «Hymne des Fraternisés» de P. ROMBI et la «Prière de Moïse» de Rossini, le groupe vocal de MONTGERON a su témoigner d’une parfaite maîtrise du chant choral et de la mise en scène, sous la direction de Gilbert DANGIN et Elisabeth REMY. « Bohémian Rhapsodie » de Freddie MERCURY et « L’Homme de la Mancha suivi de la Quête » ont généré une « standing ovation » preuve de la totale satisfaction du public qui a retrouvé les deux ensembles réunis sur le même podium pour deux chants interprétés en commun : le « Cantique » de Jean Racine et « Cent mille colombes » de Frida BACARA : un final tout en beauté…

Un agréable après-midi de culture et de détente qui s’est soldé par un repas bien arrosé de chants et de musique, base d’une nouvelle relation entre les deux groupes vocaux.

Comments are closed